Alpes de Hautes Provence-Le Puy de Rent

Aujourd’hui c’est: chaussures de rando, pull et sac à dos! On vous emmène à 2000m d’altitude, au sommet du Puy de Rent, le plus haut sommet des Préalpes de Castellane.

Départ matinal de la maison oblige, car il nous faut environ deux bonnes heures de route pour arriver à destination. Changement de décors, nous voilà dans les montagnes! Du calme, de la fraîcheur et très peu (voir pas du tout) de touristes. L’idéal pour se ressourcer!

Il faut compter environ 6-7h de marche mais tout dépend de votre rythme, pour une distance d’environ 16km. On a mis 5h en marchant à un rythme plutôt soutenu.

Le départ de cette randonnée commence fort: ça grimpe mais cela reste accessible au sportif du dimanche. Même si c’est de la pente douce c’est suffisant pour faire chauffer les mollets! Au bout de quelques mètres on ressent déjà le manque d’oxygène (on est à 1000m d’altitude au départ de la balade) mais on s’adapte rapidement.

Pour arriver vers un premier point de vue, il faut crapahuter plusieurs minutes dans la pinède puis sur un sentier dessinant de grand lacets qui vous amène dans cette belle forêt de mélèzes.

Nous marchons ainsi pendant 1h30 avant notre première halte, pour une bonne bière bien fraîche! Bon pour les plus sensible on évite de picoler en altitude hein, non seulement on est vite pompette mais vos jambes ne suivront plus!

REMARQUE: prenez une veste chaude et un coupe-vent sans trop vous couvrir en dessous: on transpire vite !
Le coupe-vent vous sera utile en dehors de la forêt, vous n’avez plus les arbres pour vous protéger du vent…et on peut vous dire que vous l’aimez votre coupe-vent quand vous avez des rafales de vents glaciales!

En montagne le temps tourne très vite! Renseignez vous bien avant de partir pour ne pas vous retrouver au beau milieu d’un orage et de trombes d’eau.

Pour notre part, nous avons commencés avec un temps plutôt ensoleillé mais qui s’est vite mitigé en arrivant au sommet. On a même eu quelques flocons de neige balayés par les vents des montagnes au loin.

Cette fois nous sommes au sommet! Vue panoramique sur le Mercantour : le Grand Coyer, la Mole, le Pic de Chamatte, le Cheval blanc, la Montagne de Cordeil et l’Estrop au loin, pour les plus importants.

Après l’effort…le réconfort! Rien de tel qu’un bon pic nique, une bière, et la vue magnifique pour laissé son esprit s’évader. On se sent tellement bien loin de tout, qu’on aurait presque envie de rester.


C’est bien beau d’être arrivé en haut mais maintenant il faut redescendre! Bon ok on avoue: on a un peu coupé pour arriver un chouille plus vite sur le sentier du retour…

Nous avons tout d’abord emprunté une jolie plaine herbeuse, tout moelleux sous les pieds pour arriver ensuite dans un petit sous bois où nous sommes carrément descendu à flan de montagne pour rattraper notre sentier. Mais rassurez vous rien de dangereux, c’était principalement des hautes herbes. Deux heures de descente nous attendent. Beaucoup de cailloux par endroit et parfois le sentier était moins bien balisé qu’à l’aller.

Et voilà les amis, rien de mieux que de découvrir sa région en ces temps restreint de voyage au bout du monde. N’hésitez à sortir des sentiers battus!

On vous met ici le lien de Visorando qui vous indiquera la route pour arriver jusqu’au départ de la balade. Vous avez aussi beaucoup de commentaires sur l’état des sentiers.

A très vite pour une nouvelle aventure autour de chez nous!

3 commentaires sur “Alpes de Hautes Provence-Le Puy de Rent

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :